Guy Bourdin - Le photographe qui avait l'oeil

Article français / anglais

LE CÉLÈBRE PHOTOGRAPHE FRANÇAIS DE MODE ET DE PUBLICITÉ GUY BOURDIN ÉTait MIS À L’HONNEUR À LA SOMERSET HOUSE DE LONDRES DANS L’EXPOSITION ”GUY BOURDIN : IMAGE MAKER”. 

Nous avons eu la chance de découvrir lors de notre visite des clichés et travaux de 1955 à 1987 restés jusqu’ici méconnu, ainsi que la série complète de ”Walking Legs” réalisé pour Charles Jourdan. Vous savez le célèbre chausseur de luxe de Romans-sur-Isère !

Pour la fin du 20ème siècle, Guy Bourdin était un avant-gardiste dans le monde de la mode. Il a fait évoluer son métier de photographe de mode à un niveau supérieur : vendre des vêtements, des accessoires et promouvoir la beauté - certes - mais avec une direction artistique basée sur la provocation et l’intensité. En bref, créer une image et un message dont le lecteur se souviendra ! Déjà la toutes les qualités du bon publicitaire, à la fois créatif et stratégique.

-

THE UK’S LARGEST EVER EXHIBITION OF THE TALENTED FASHION AND ADVERTISING PHOTOGRAPHER GUY BOURDIN, FEATURING OVER 100 WORKS AND PREVIOUSLY UNSEEN MATERIAL FROM 1955 TO 1987.  

Guy Bourdin’s editorial and advertising imagery represent a highpoint in late twentieth century fashion photography. His work took the basic role of the fashion photograph -to sell clothing, beauty and accessories- and made it into something intense and provocative. Something that you will remember! 

Dirigé par Alistair O’Neill et Shelly Verthime, l’exposition présentait plus de 100 tirages couleurs des oeuvres significatives du travail de Bourdin, ainsi que certaines images en noir et blanc. Des dessins, des carnets de recherches et des peintures de Guy Bourdin sont exposés afin de nous aider à comprendre le processus de création et l’inspiration du photographe.

Cette exposition était une rétrospective du travail de Guy Bourdin, très interessante, enrichissante, complète et accessible - mention spéciale pour la scénographie. Guy Bourdin était un ‘image maker’ (= un fabriquant d’image) car il utilisait la photographie comme un moyen, un support pour raconter une histoire et attirer l’attention de son public. Son travail n’était pas de représenter la beauté en produisant des photographies purement esthétiques, mais de transmettre un message, et de générer des émotions. Les images sont parlantes presque provocantes, créatives et artistiques, originales, drôles, ironiques, et parfois même ridicules. Certains clichés sont très sexy, frôlant l'érotisme mais toujours avec du style et de l'élégance.

-

Curated by Alistair O’Neill with Shelly Verthime, the exhibition included over 100 colour exhibition prints of Bourdin’s most significant works, as well as early and late works in black and white. To help the visitor understand more the creative process behind Guy Bourdin's work, we have access to drawings, notebooks and painting.

La série ‘Walking Legs’ réalisée pour Charles Jourdan en 1979 était exposée dans son intégralité pour la première fois. L’histoire de cette série est en totale adéquation avec la personnalité de Guy Bourdin. Ces tirages ont été créé lors d’un voyage entre Londres et Brighton. Guy Bourdin emmena son fils avec lui dans une Cadillac noire, un sac de chaussures de Charles Jourdan et des paires de jambes de mannequins dans son coffre. Comme quoi il suffisait d'avoir l'idée, car le résultat est époustouflant. Des paysages insolites pour un rendu suggérant la silhouette d’une femme portant de sublimes chaussures. 

Guy Bourdin à tous les éléments pour faire de belles photos : les mannequins, les coiffures, le maquillage, les accessoires... tout un univers mis à disposition, la mode avec un grand M. Cependant il prend le contexte bien moins au sérieux, ajoutant ainsi une dimension artistique qui fait toute la magie de ses clichés.  

-

As part of the exhibition, I had the pleasure to see the ‘Walking Legs’ series - a campaign commissioned by Charles Jourdan in 1979 exhibited in its entirety for the first time. The story behind the series is in total harmony with the personality of Guy Bourdin. Indeed those shots were created during a travel with his son from London to Brighton, in a black Cadillac and a bag of Charles Jourdan's shoes. 

I really enjoyed this exhibition and the way it has been curated. Guy Bourdin was an 'image maker' as he was using photography to tell story and grab the attention of the viewer. It was not just to present a beautiful picture but also to sell a message, an emotion. Some shots are more provocative, some more ironic or erotic but always with elegance and style. Models and shots are still beautiful but Guy Bourdin is taking the context less seriously, going over the cliché of fashion photography. 

Somerset House

Strand, London WC2R 1LA

© Guy Bourdin & Charles Jourdan